Solitude et l’isolement des plus de 60 ans :

En début de semaine dernière, l’association des petits frères des pauvres ont publié le 30 septembre le baromètre 2021 sur la solitude et l’isolement des plus de 60 ans en France. Ce sujet de l’isolement social des personnes âgées a été au cœur de nos échanges avec plusieurs associations du territoire. La mise en arrêt du tissu associatif semble en effet s’être traduit sur Orée-d’Anjou comme ailleurs en France par un isolement accru.

Le baromètre souligne notamment que si les liens avec le tissu associatif ont pu être maintenus pour une partie des plus de 60 ans, ces derniers ont été beaucoup plus durs à tisser et la qualité des relations avec les autres adhérents et bénévoles s’est amoindrie. La crise sanitaire a également pu se traduire par une démobilisation des bénévoles.

« Je connais les associations qu’il y a sur ma ville, notamment les clubs du troisième âge, mais même avec des anciens, si c’est pour aller partager la solitude avec des gens qui ont plus de problème que vous, ce n’est pas la peine ». Denis, 66 ans – région Nouvelle-Aquitaine.

Cette étude souligne également la nécessité pour les clubs du 3ème et 4ème de se réinventer pour répondre à la diversité des besoins des retraités.

Pour en savoir plus sur le baromètre solitude et isolement, quand on a plus de 60 ans en France en 2021, n’hésitez pas à consulter le site internet de l’association.

%d blogueurs aiment cette page :